Grâce à vous, plus de 90 000 € ont été récoltés.
UN CHALEUREUX MERCI !

Votre aide nous est précieuse

Chaque don concrétise la poursuite de notre projet de création de maisons de répit pour les enfants malades. Nous avons grandement besoin de votre aide pour permettre aux enfants d'avoir un lieu à eux.

plus d'informations sur nos actions faire un don

Je fais un don

En faisant un don à une fondation ou un fonds de dotation, vous bénéficiez d’une réduction d'impôt de 66% du montant de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable. En outre, si le plafond de 20 % des revenus est dépassé, le bénéfice de la réduction peut être reporté sur les 5 années suivantes.

Paiement en ligne sécurisé

Qui sommes-nous ?

L'histoire d'un petit oiseau tombé de son nid

 

Victoire, c’est l’histoire d’un petit oiseau tombé de son nid.

Arrivée en grande fanfare le 5 avril 2006, notre petite fille est l’objet de toutes les inquiétudes de sa maman : Victoire est hypotonique, s’alimente mal, dort beaucoup et n’accroche pas les regards… un accouchement difficile est sans doute l’explication à cet état nous dit on…

3 mois plus tard, de violentes crises d’épilepsie se déclarent, Victoire est hospitalisée à Bordeaux en urgence lors de vacances familiales.

Le « premier jour du reste de notre vie » démarre le 5 juillet 2006… « Probablement » d’origine génétique, nous ne connaissons toujours pas la maladie de Victoire.

Il faut alors apprendre seuls, les méandres médicaux, les absurdités administratives, les nuits blanches, les neurotransmetteurs, les protocoles d’urgence, les urgences pédiatriques, les maladresses médicales, les kinés, les ophtalmos, les psychomotriciens, les neuro pédiatres, les internes, les externes…

Bref, le monde du Handicap est bien vaste et n’a pas de mode d’emploi.

Mais c’est aussi apprendre l’amour inconditionnel. Forts de nos liens, de notre entourage familial et amical, nous avançons au jour le jour. Parents d’enfants en situation de polyhandicap, c’est apprendre à vivre sur un fil tendu. C’est pourquoi, la création d’une association nous a paru essentielle. Pour sensibiliser, échanger, dialoguer.

 

Mais aussi confrontés à un quotidien difficile, les parents, les fratries et les aidants ont ce besoin essentiel de lâcher prise, de s’accorder un temps de répit. Victoire est issue d’une fratrie de 3 jeunes filles aussi « Extra-Ordinaires » les unes que les autres, Margaux 16 ans et Joséphine 10 ans.